Autres chroniques

Dirty Rotten Filthy Stinking Rich - 1988

Cherry Pie - 1990

Dog Eat Dog - 1992

Ultraphobic - 1995

86-97 Live - 1997

Latest and greatest - 1999

Under the influence - 2001


Born again - 2006

Louder Harder Faster - 2017

  Louder Harder Faster - 12.05.2017 - Album
 1. Louder Harder Faster
 2. Devil Dancer
 3. Perfect
 4. Only Broken Heart
 5. U In My Life
 6. Music Man
 7. Faded
 8. New Rebellion
 9. Big Sandy
 10. Choose Your Fate
11. Let It Go
12. I Think I'll Just Stay Here and Drink (bonus track CD seulement)
Quand on fait une chronique de WARRANT en 2017 faut il faire un petit historique de ce groupe ? Faut il rappeler que le groupe a sorti 2 albums à la fin des années 80 et que ces 2 même albums ce sont vendu par palettes ? Faut il rappeler que "Cherry pie" (1990) est considéré aujourd'hui (et ceci à juste titre) comme une des meilleure oeuvre de Hard US ? Faut il aussi rappeler qu' à partir de 1992 le groupe a connu (comme beaucoup de ses congénères) une descente aux enfers et ceci à cause, entre autre, d' un changement de mode musicale ? Faut il rappeler, enfin, que le chanteur 'historique' du quintet, Jani Lane, est décédé en 2011 suite à un très fort excès d' alcool ? Non je ne pense pas qu' il soit nécessaire de faire ce type de résumé et pourtant je viens moi même de succomber à ce type d' exercice. Preuve qu' il est parfois difficile de ne pas se rappeler du passé d' un groupe, si glorieux ou si pénible soit il.

C' est le 12 mai 2017 que le 9 ème album de WARRANT paraîtra. Le précédent est sorti en 2011 (le 13 mai pour être exact) ce qui me fait dire que les américains savent et aiment prendre leur temps. Entre les 2 opus le groupe a tourné avec entre autre WHITESNAKE, CINDERELLA, FIREHOUSE ou encore POISON.
Comme pour "Rockaolic" c' est Robert Mason qui tient le micro toujours accompagné du quatuor Turner/Dixon/Allen/Sweet.
C'est Jeff Pilson, bassiste de DOKKEN, DIO et d' une multitude de groupe qui est à la prod'. Le son est très bon mélangeant sonorité moderne mais sans faire l' impasse sur quelques passages plus rétros.

Les hostilités sont lancées avec le titre éponyme, le bien nommé "Louder, harder, faster" En seulement 2min50, cette compo nous montre que les gars de WARRANT savent jouer vite et bien. Viennent ensuite 2 mid-tempo "Devil Dancer" et "Perfect". Le second à tout d' un single, très easy listening. "Only broken heart" est quant à lui un savant mélange du WARRANT actuel et de celui des années 80/90.
En 5 ème position on trouve "U in my life", une ballade sans grande saveur essentiellement jouée au piano. La présence des guitares à partir du solo ne remonte pas vraiment le niveau. On est loin de ce que le groupe a fait dans le genre par le passé.
Heureusement avec "Music Man" on remonte le niveau et pas qu' un peu. Début à la guitare accoustique puis arrivé de la 6 cordes électrique. La voix de Mason va à merveille avec ce titre. Du très bon WARRANT. Avec "Faded" on retombe dans le plus plat, le plus easy listening. Le frère jumeau de "Perfect" cité plus haut. Le tempo est relancé avec "New rebellion". Encore un bon titre de hard rock 'bien burné'. Avec "Big Sandy" on retourne direct en 1990, à l' époque de "Cherry Pie". Refrain imparable et très mémorisable. On repart dans le tempo enlevé avec le heavy "Choose your fate". Encore un bon titre.
L' album fini avec "Let it go" (pas le meilleur titre de l' opus mais ça tient la route) et la reprise de Merle Haggard "
I Think I'll Just Stay Here and Drink ".

Globalement "Louder, harder, faster" est, à un ou deux titre près, un bon album de hard rock estampillé hard US. Je pense que le niveau est légèrement supérieur à "Rockaholic". La version 2017 de WARRANT a encore des choses à montrer et c' est une excellente chose.
Pierrick - 25.04.2017
Musiciens: Erik Turner - guitare / Jerry Dixon - basse / Joey Allen - guitare / Steven Sweet - batterie / Robert Mason - chant
Producteur: Jeff Pilson
Label: Frontiers Music Srl
Music Video:
Louder Harder Faster I Think I'll Just Stay Here and Drink