Autres chroniques

The pleasure principle - 1986

Treat - 1989

Organised crime - 1990


Weapons Of Choice - 2006


Coup de Grace - 2010

The road more or less traveled (live) - 2017

  The road more or less traveled - 21.04.2017 - Album
 1. Ghost Of Graceland
 2. Better The Devil You Know
 3. Non Stop Madness
 4. Ready For The Taking
 5. Papertiger
 6. Do Your Own Stunts
 7. Endangered
 8. Gimme One More Night
 9. We Own The Night; Roar
 10. Get You On The Run
 11. Conspiracy

12. Skies Of Mongolia
13. World Of Promises
Le Frontiers rock festival ( du nom du label ) a lieu tous les ans fin avril à Trezzo Sull’adda, près de Milan. C’est là que se retrouve la fine crème de l’écurie italienne pour deux jours de festival mêlant AOR, hard FM, hard rock, glam. C’est l’occasion pour de nombreux groupes (tels que Tyketto, LA Guns, Steelheart, TNT ou Unruly Child cette année) de profiter des conditions du festival et du public présent pour enregistrer leur prestation pour une future sortie live en cd ou dvd. L’an passé en 2016, c’est Treat qui s’y est collé et c’est avec un  plaisir non feint que l’on voit  sortir cette année The Road More Or Less Traveled en  combo CD/DVD.
Alors, quid de la prestation des Suédois, me direz-vous ? Appliquée me semble être le qualificatif le plus juste. Voulant bien faire, devant une assemblée moyennement garnie par rapport à d’autres éditions, Treat a délivré un concert sérieux mais dénué de folie, et cela se ressent à l’écoute de ce live. Pour ce faire, le groupe s’est concentré sur ses sorties les plus récentes et ce ne sont pas moins de 5 titres de Ghost Of Graceland (2016) et 4 de l’excellent Coup De Grace (2010) que l’on retrouve sur les 14 que compte cet album. Les 5 titres restants sont issus du 4e album Organised Crime pour trois d’entre eux alors que le premier album Scratch and Bite et Dreamhunter (3e réalisation) sont représentés par un titre chacun (respectivement Get You On The Run et World Of Promises). Logique me direz-vous, le groupe étant en tournée promo du dernier album en date. Soit, mais peut - être pas le choix le plus judicieux pour la sortie d’un live. Bien que n’étant pas mauvais, loin de là, les titres du dernier album en date sonnent plus modernes ou sérieux (à l’image de ce que peut faire Europe récemment) et sont moins immédiats que ceux des précédentes sorties, avec notamment de nombreux mid-tempo.
L’ambiance s’en ressent d’ailleurs, qui commence véritablement à décoller sur le 5e titre (Papertiger), avant de retomber aussitôt sur la ballade Do your Own Stunts. Il en sera ainsi sur toute la longueur de l’album avant que cela finisse tout de même  en beauté sur les trois derniers titres que sont Conspiracy, Skies Of Mongolia & World Of Promises où on entend enfin un peu le public.
Car c’est là le souci de ce live. Le son est propre, très propre et, pour tout dire, on a plus l’impression d’écouter une compilation studio qu’un album live. Les chœurs sont très présents, très en avant. On peut légitimement se poser la question de savoir à quel point le son a été retravaillé. Pour avoir assisté au concert (et visionné le DVD accompagnant ce CD), je dois avouer avoir ressenti une certaine gêne et m’être interrogé sur l’utilisation de backing bandes pour booster le son (d’ailleurs, un incident sonore survenu lors du concert, et non présent sur le cd, semblerait accréditer cette hypothèse). Des bandes, alors qu’un véritable synthé était présent sur scène ce soir- là et tenu par Jona Tee, claviériste de H.E.A.T. venu dépanner ses compatriotes sur cette date.
Sans aller jusqu’au son de k7 pirate des années 80 qu’on achetait cher pour un résultat souvent décevant, on aurait aimé un peu plus d’authenticité et de pêche. Et puis, avec la carrière qui est la sienne (7 albums studio officiels et 2 compilations à ce jour), on aurait aimé que Treat nous présente une set list ayant plus l’allure d’un best of pour ce premier essai live.
Mais ne nous y trompons pas, Treat reste un très bon groupe de hard rock mélodique avec des compos accrocheuses dans l’ensemble. C’est juste que qui aime bien châtie bien….
Kronen - 23.05.2017
Musiciens: Robert Ernlund - chant / Anders Wikström - guitare / Pontus Egberg - basse / Jamie Borger - batterie /Jona Tee - claviers
Producteur:
Label: Frontiers records
Music Video: