Autres chroniques

Dead Man's Voice - 2016

One More For The Road - 2017

  One More For The Road - 25.08.2017 - Album
 1. Quarter To Twelve
 2. My Own Worst Enemy
 3. Forever Never Comes
 4. Dancing On A Razor Blade
 5. Consider Me Gone
 6. Life Ain't Easy (For A Boy With Long Hair)
 7. Every Wild Heart
 8. Fight You Leaving Me
 9. The Same Moon
 10. Piece By Peace Of Mind
 11. One More For The Road
12. Do I Look Scared To You (Bonus-Track)
13. The Storm (Bonus-Track)
14. Nitro Nights (Bonus-Track)
Véritable révélation Hard-Rock de l'année 2016 avec l'album "Dead Man's Voice" (son deuxième essai discographique, pour rappel)qui en a séduit plus d'un, le quartette allemand THE NEW ROSES doit relever un véritable défi: confirmer les espoirs que certains placent eux. Et, par la même occasion, resister aux jeunes combos qui se bousculent au portillon pour tenter de se faire une place au soleil. En cette année 2017, le quartette de Wiesbaden a eu la chance de se produire au Hellfest (un des 2 clips tirés de l'album a été filmé dans le coin, d'ailleurs, mais on y reviendra plus tard).

Les sympathiques allemands de THE NEW ROSES n'ont pas perdu de temps et, en cette fin d'été 2017, ils reviennent avec un nouvel album, leur troisième, ayant pour titre "One More For The Road". Première remarque: le fond de couleur de la pochette est bleu turquoise, ce qui n'est quand même pas très courant dans le milieu du Hard Rock, du Heavy Metal. Deuxième constat: comme sur le précédent album, "One More For The Road" renferme des bonus-tracks (3, contre 4 sur l'opus précédent).

Mais parlons à présent du contenu de cette nouvelle offrande de THE NEW ROSES, ce qui est quand même ce qui nous intéresse le plus. "One More For The Road" s'inscrit dans la continuité de l'album précédent, comme l'atteste si bien l'énergique "Quarter To Twelve", le titre d'ouverture qui met l'auditeur dans les meilleures conditions possibles pour bien appréhender ce 3ème opus studio du quartette allemand. Celui-ci semble exceller le plus dans le Heavy-Rock bluesy assez roots, cru, mais également mélodique. Et il s'en donne à cœur joie pour pondre des titres accrocheurs, résolument positifs. Lorsqu'on écoute "Dancing On A Razor Blade", un hymne en puissance qui nous renvoie aux heures les plus glorieuses de CINDERELLA (et, par la même occasion, nous fait regretter que le légendaire quartette drivé par Tom Keifer n'ait pas sorti plus de 4 albums studios), mais également "Every Wild Heart", un autre tube en puissance super catchy (dont le clip a été tourné à Clisson cette année lors de leur passage au Hellfest), enjoué comme ce n'est pas permis avec sa rythmique joviale (comme savait si bien le faire POISON lorsqu'il était au summum de son inspiration), voire "Consider Me Gone", un brûlot Hard Rock n' Roll avec son refrain plus lent contrastant avec les couplets endiablés et sur lequel le chanteur Timmy Rough se montre insaisissable, on n'a plus le moindre doute à ce sujet. D'ailleurs, les 4 gars de Wiesbaden s'y entendent pour pondre des titres taillés pour la scène, faire bouger le public, lui faire taper du pied. Et ce ne sont pas "Forever Never Comes", titre Hard Rock n' Roll bluesy appuyé par une rythmique groovy, contagieuse, des chœurs joyeux et un refrain fédérateur, ou le punchy et extraverti "Piece By Peace Of Mind " qui vont démentir ce postulat tant ils semblent naturellement conçus pour enflammer des arenas, voire des stades.

Et si ce nouvel album de THE NEW ROSES s'inscrit bien dans la continuité de son prédécesseur "Dead Man's Voice", qu'on ne s'y trompe pas: le quartette allemand a intégré subtilement quelques nouveaux éléments à son Hard Rock bluesy, ce qui lui permet d'avancer pas à pas, d'évoluer en douceur sans désorienter ses fans. Des exemples ? On citera "My Own Worst Enemy" et "The Same Moon", des titres qui mettent en avant des riffs Stoner, mais demeurent toujours accrocheurs. Et concernant le second titre mentionné, on ne manquera pas de souligner que lors de son final, quelques textures de guitares funkysantes viennent bousculer les sens de l'auditeur tant elles interviennent de manière inattendue et impromptue.

En matière de contre-pied, on ne peut pas passer sous silence "Life Ain't Easy (For A Boy With Long Hair)" et "One More For The Road", 2 titres qui ont de faux airs de ballades pour leur côté cool en apparence, mais qui se révèlent en fait être des mid-tempos Country-Rock, parés d'oripeaux Southern-Rock, boostés par une batterie mordante et que n'auraient pas renié, en vrac, Tom Keifer, Bret Michaels en solo, SOUL ASYLUM, BON JOVI période 90's, voire BUCKCHERRY. Toujours est-il que ces 2 titres, s'ils n'ont rien de révolutionnaires, sont efficaces et auraient pu cartonner sur les stations de radios Rock US si celles-ci étaient moins corrompues ou plus réceptives aux groupes et artistes issus des labels indépendants ou en provenance d'autres contrées que l'Amérique du Nord. Toujours est-il que la vraie ballade de l'album, "Fight You Leaving Me", se situe en 8ème position. Il s'agit d'une ballade typique de ce qu'ont fait de nombreux groupes/artistes de Hard Rock US, voire de Rock US, avec la petite touche mélancolique pile dans les clous, les guitares acoustique qui arrosent les couplets. Ce n'est pas franchement le genre de ballade qui restera dans les annales, d'autant qu'on peut déplorer, pour le coup, qu'il n'y ait pas de solo de guitare. Quand aux titres bonus, on retiendra quand même que "Do I Look Scared To You" et "Nitro Nights" sont percutants à souhaits et valent beaucoup mieux que de simples bonus-tracks, bien des groupes seraient heureux d'avoir de tels titres sur leurs albums...

Tout bien considéré, on peut dire que THE NEW ROSES a confirmé avec ce troisième album les espoirs qui avaient été placés en lui sur "Dead Man's Voice" et démontre que ce dernier n'était pas un pétard mouillé. Le plus américain des groupes allemands, s'il ne révolutionne pas le Hard-Rock, a tout de même un certain talent pour composer des titres efficaces, aptes à passer avec succès le test de la scène et réussit même à dépasser le simple stade de l'hommage en faisant corps avec ce Hard Rock bluesy qui lui va si bien au teint, la voix rocailleuse de Timmy Rough collant à merveille aux compos du groupe et lui conférant une certaine âme. Ce nouvel album de THE NEW ROSES a tout pour plaire aux fans de Hard Rock US, mais également de Southern-Rock, de Tom PETTY, BUCKCHERRY et autres bonnes choses. D'une certaine manière, on pourrait même dire que THE NEW ROSES comble en partie le vide laissé par CINDERELLA. L'Allemagne peut se targuer de posséder en THE NEW ROSES un des plus beaux fleurons de la relève du Hard Rock, d'autant que "One More For The Road" vient de se classer 20ème en Allemagne et 52ème en Suisse. Souhaitons à THE NEW ROSES un futur radieux.
Trendkill - 09.09.2017
Musiciens: Timmy Rough - chant, guitare / Norman Bites - guitare / Hardy - basse / Urban Berz - batterie
Producteur:
Label:
Napalm Records
Music Video: Life Ain't Easy (For A Boy With Long Hairs) - Every Wild Heart