Autres chroniques

Slash - 2010

  Slash - 31.03.2010 - Album
 1. Ghost
 2. Crucify The Dead
 3. Beautiful Dangerous
 4. Back From Cali
 5. Promise
 6.
By The Sword
 7. Gotten
 8. Doctor Alibi
 9. Watch This
 10. I Hold On
 11. Nothing To Say

12. Starlight
13. Saint Is A Sinner Too
14. We're All Gonna Die
Cet album est l’album du come back du fameux gratteux aux cheveux frisés haut-de-formé-marlboro-au-bec. Slash nous a concocté ici un album très varié en invitant une pléiade d’invités triés sur le volet.
Avant de rentrer dans le détail des morceaux, je vais pousser un coup de gueule. Je connais au moins 5 versions différentes de cet album avec des titres différents. A moins de nous prendre pour des vaches à lait, cela fait beaucoup d’autant plus que certains titres comme « Baby Can’t Drive » n’auraient pas du être omis de la version de base.
 
Passons à ce bel ouvrage. La production est mortelle, le son de gratte du slasher est immédiatement reconnaissable et ça fait du bien par où ça passe ! Slash comme à son habitude dévoile tout son talent avec de gros soli qui tâchent.
 
En ouverture nous avons « Ghost » avec Ian Astbury et Izzy Stradlin. C’est un morceau typique de ce que nous propose habituellement The Cult. Bien réussi avec un bon refrain. C’est un morceau idéal pour commencer un album.
 
Première déception, « Crucify The Dead » avec tonton Ozzy est une chanson molle du bulbe. On aurait préféré qu’avec Ozzy que Slash nous propose un titre plus rock. Le morceau reste néanmoins agréable.
 
3eme titre « Beautiful Dangerous » avec Fergie est LE meilleur morceau de l’album et probablement celui qui est le plus surprenant car on attendait pas cette magnifique blonde à ce niveau sur un morceau très hard. Sensuel, sexy, provocateur, on a vraiment envie à d’avoir un album de chansons Hard Rock avec Fergie !
 
« Back From Cali » est excellent et est le fruit de la première collaboration avec Myles Kennedy. Ce mec est un tueur au chant et il nous le prouve une fois de plus. « Starlight » avec Myles est également très réussi. On comprend mieux à l’écoute de ces 2 morceaux pourquoi Myles est devenu le chanteur attitré de Slash pour les tournées et les 2 galettes suivantes.
 
« Promise » avec Chris Cornell est exactement ce que l’on attendait de cette collaboration, un morceau très Audioslave et réussi.
 
« By The Sword » avec Andrew Stockdale est un morceau typique Wolfmother très zeppelinien.
 
No comment avec « Gotten » avec Adam Levine. Ballade molle et insipide. Le morceau à zapper.
 
« Dr Alibi » ? Tu mets Slash avec Lemmy , donc ça pète, ça tue, c’est rock c’est d’la bonne monsieur.
 
« Watch This » avec Duff et Dave Grohl est un bon instrumental. Heavy puis partie plus calme avec un gros gros solo de Slash bien mortel:)
 
« Hold On » avec Kid Rock est un bon morceau rock dans la lignée des dernières livraisons de Kid Rock. Ni bon ni mauvais, ça s’écoute.
 
« Nothing To Say » avec M Shadows. Une bonne grosse claque bien heavy moderne comme il faut. Headbanging au menu, soli nerveux démentiels, rythmiques en béton armé, bonnes parties chantées. Du tout bon, Slash nous montre qu’il peut battre tout un tas de jeunes blancs becs à leur jeu.
 
« Saint Is A Sinner Too » avec Rocco Deluca est une pièce reposante. Sympathique mais on la réécoute pas une seconde fois. A noter un très bon jeu de guitare acoustique.
 
« We’re All Gonna Die » avec l’iguane Iggy Pop. Très bon titre qui claque, rock très… popien (euh ça se dit) et efficace.
 
« Baby Can’t Drive » avec tonton Alice et Nicole Scherzinger des Pussycat Dolls et bien là ça claque ta maman ! Rythmes à la cowbell, duo atypique intéressant avec une diva qui a un bel organe vocal (what did you expect;) ) et le croquemitaine ultime, un très bon morceau de Hard Rock dans l’esprit des « Use Your Illusion ». Recommandé
 
« Chains And Shackles » avec Nick Olivieri est dans la lignée de « Nothing To Say » en plus heavy et bourrin. Ca fait du bien. Morceau présent sur l’édition australienne.
 
« Sahara » est un morceau présent sur l’édition japonaise avec Koshi Inaba est un morceau calme sans grand intérêt.
 
« Mother Maria » avec Beth Hart. Ce morceau est fidèle à la qualités des chansons livrées par la belle chanteuse. Délicat, posé, bourré de feeling, un must. Dispo dans la version I Tune de l’album.
 
Enfin « Paradise City » que l’on ne présente plus est reprise ici avec Fergie et Cypress Hill. Surprenant au premier abord, faut reconnaître que ça passe bien ! Si le rap était toujours comme ça, je pense que les rockeurs que nous sommes seraient réconciliés avec ce genre musical.
 
Vous l’aurez compris, cet album est un must que tout fan de rock se doit de posséder et à coup sur était l’album de l’année 2010.
Nikki - 16.06.2017
Musiciens: Saul 'slash' Hudson - guitare / Izzy Stradlin - guitare / Chris Chaney - basse / Teddy Andreadis - piano wurlitzer / Judgement Day - violon et violoncelle / Josh Freese - batterie / Travis Barker - batterie / Lenny Castro - batterie / Steve Ferrone - batterie
Producteur: Eric Valentine, Kid Rock, Big Chris Flores
Label: EMI, Universal, Roadrunner, Sony Music
Music Video:
Beautiful Dangerous - By The Sword - Starlight - Back From Cali