Autres chroniques

Ritchie Blackmore's Rainbow - 1975

Rainbow Rising - 1976

On Stage - 1977

Long Live Rock 'n' Roll - 1978

Down to Earth - 1979

Difficult to Cure - 1981

Straight Between the Eyes - 1982

Bent Out of Shape - 1983

Finyl Vinyl - 1986

Stranger in Us All - 1996

Live In Birmingham 2016 - 2017


  Live In Birmingham 2016 - 31.05.2017 - Album
 CD 1
 1. Over The Rainbow / Highway Star
 2. Spotlight Kid
 3. Mistreated
 4. Since You Been Gone
 5. Man On The Silver Mountain
 6. Soldier Of Fortune
 7. Medley: Difficult To Cure (Beethoven's Ninth) / Drum Solo / Bass
 Solo / Band Jam / Keyboard Solo (inc Toccata & Fugue in Dm) / 
 Difficult To Cure (Beethoven's Ninth)
 8. Catch The Rainbow

CD 2
1. Perfect Strangers
2. Long Live Rock 'N' Roll
3. Child In Time
4. Stargazer
5. Medley: Black Night / Woman From Tokyo / Black Night
6. Burn
7. Smoke On The Water
J'espérais quand même quelque chose sur ce nouveau live captant le dernier des 3 concerts estivaux à Birmingham mais malheureusement mes espoirs se sont rapidement transformés en réelle déception à sa toute première écoute. Et pourtant lorsque j'avais publié toutes les vidéos tutube sur bon nombre de forums, ce concert anglais m'était apparu quand même bien meilleur que les deux concerts allemands immortalisés en partie sur le live Memories Of Rock - Live In Germany. Même setlist à ceci près que le groupe a interprété en plus Soldier Of Fortune.

Donc, déception dont je vous ferai part UNE SEULE FOIS et non à de multiples reprises comme ont pu le faire certains qui se sont véritablement plus à le faire régulièrement depuis maintenant plusieurs mois. Bref, voui, c'est une déception déjà en termes de son, un son brut de pomme (c'est du live, me direz-vous) à peine remixé et qui met malheureusement en valeur les carences de la section rythmique portée par Bob Nouveau à la basse et David Keith à la batterie (deux membres de Blackmore's Night, l'un ancien et l'autre toujours en activité au sein du groupe) notamment sur les titres purpleiens mais pas uniquement car Spotlight Kid nous transcende..........................par son manque d'énergie et de conviction. Carences qui se font cruellement entendre tout au long des morceaux auxquels je viens de faire allusion. Le bât blesse vraiment à ce niveau-là, faisant presque passer le groupe pour une sorte de tribute band (j'ai failli écrire "groupe de bal" mais j'ai trop de respect et d'admiration pour le sieur Blackmore et là oui, je souffre terriblement).

Section rythmique faiblarde voire affligeante, choeurs souvent approximatifs notamment sur un Child In Time qui fait peur et un Blackmore qui se limite au strict minimum dans ses interventions, voici donc le tableau qui résume cruellement ce tout "Nouveau" double live. De temps à autre, l'Homme en noir nous délivre le petit solo lumineux, le petit éclat de génie qui constituent sa marque de fabrique notamment sur Burn, Catch The Rainbow et Smoke On The Water. Mais malheureusement, ça ne suffit pas. On ne reviendra pas sur ses problèmes d'ordre arthritique tant on sait qu'ils doivent lui être pénibles à supporter. Sachant cela, aurait-il dû se lancer dans une telle entreprise ? La réponse lui appartient.

Le chanteur Ronnie Romero que certains esprits "chagrin" ont pris la peine de surnommer "Mauvairo" tire son épingle du jeu au milieu de tous ces paramètres quand même défavorables en se fendant avec fougue et conviction des classiques "rainbowesques" respectant ainsi leur complexité mais aussi leur atmosphère. Je le trouve méritant, ce brave petit. Pas facile non plus de passer après d'illustres prédécesseurs que sont Ronnie James Dio, Graham Bonnet et Joe Lynn Turner. Selon le titre interprété, il tente d'adapter sa voix le plus fidèlement possible sauf sur les titres purpleiens où comme je l'ai écrit plus haut, cela semble plus éprouvant pour lui et pour cette formation. Highway Star et Perfect Strangers (dont les raisons de sa présence dans la setlist me semblent terriblement obscures) brillent par leur lenteur et leur côté poussif.

Le groupe a annoncé il y a quelques semaines une mini-tournée UK dont un retour à Birmingham au même endroit (la Genting Arena, l'ex-NEC) et on peut être amenés à penser que le ténébreux guitariste pourrait procéder à quelques changements dans le line up du groupe ce qui ne serait pas du luxe. Ca nous ferait plaisir...
Philippe - 19.06.2017
Musiciens: Ritchie Blackmore - guitare /Ronnie Romero - chant / Bob Nouveau - basse / Jens Johansson - claviers / David Keith - batterie
Producteur:
Label: Eagle Rock Entertainment
Music Video: