Autres chroniques

Icon - 1992

Draconian Times - 1995

One Second - 1997

Symbol Of Life - 2002

Paradise lost - 2005


In Requiem - 2007

Faith Divides Us, Death Unites Us - 2009

Medusa - 2017

  Medusa - 01.09.2017 - Album
 1. Fearless Sky
 2. Gods of Ancient
 3. From the Gallows
 4. The Longest Winter
 5. Medusa
 6. No Passage for the Dead
 7. Blood and Chaos
 8. Until the Grave
 9. Frozen Illusion (bonus track)
 10. Shrines (bonus track)
 11. Symbolic Virtue (bonus track)

J’avais lu lors de la sortie de « Host » une interview de Nick Holms sur le net. Notre compère était catégorique. Jamais, plus jamais, Paradise Lost sortirait un album de Death/Goth, le groupe pensait à l’époque avoir fait le tour. Et bien, c’était une occasion manquée de se taire car le combo britannique sortait en 2015 le bon « The Plague Within » en guise de retour aux sources et encore mieux car plus lourd, plus death et plus heavy avec le tout nouveau « Medusa ».
 
Le groupe développe sur cette galette une réflection très intéressante (et fort pessimiste) sur l’avenir de l’humanité. Tout est chaos, tout est gâché par l’intervention humaine. Cela pourrait être bientôt la disparition de de l’Homme. Le choix du titre de l’album « Medusa » est fort illustrateur de ce propos. Personne ne croise le regard de la Meduse sous peine d’être transformé en pierre. L’homme, lui ne regarde pas son avenir, il a peur des conséquences de voir son espèce disparaître.
 
Le chant est un super retour au chant death à part quelques passages en chant clair du meilleur effet. Cela à pour effet d’aérer le disque en lui donnant plus de relief (« Medusa » par exemple)
On avait déjà un avant goût avec « The Longest Winter » d’une lenteur et d’une majesté unique, le groupe n’est d’ailleurs pas loin d’un « Type O Negative » l’engagement écologique en plus.
Second extrait « Blood And Chaos » est un excellent morceau de death doom mélodique exécuté avec le savoir faire unique du combo.
Le sieur Mackintosh n’a jamais eu un son de guitare aussi massif et paradoxalement aussi recherché (alors qu’à la première écoute on peut trouver son jeu simple, mais ce n’est le cas!), si vous écoutez « From The Shallows » vous comprendrez ce que je veux dire.
« Fearless Sky » est quand à elle, une super entame de plus de 8 minute de death/doom avec un passage qui s’énerve vers les 3/4 du morceau. De toute beauté !
Les autres morceaux du disque sont du même niveau, il n’y a pas de morceau faible, le tout est incroyablement cohérent et soigné.
 
Oui « Medusa » n’est pas un album facile d’accès tant il est riche, il vous faudra 3 ou 4 écoutes avant d’en saisir la substantifique moelle. Cependant, un fois digéré, « Medusa » ne sera pas près de quitter votre lecteur ! Certainement un des tous meilleurs disques du combo d’Halifax.
Nikki - 28.08.2017
Musiciens: Nick Holmes - chant / Gregory Mc Intosh - guitare, claviers / Aaron Aedy - guitare / Stephen Edmondson - basse / Waltteri Väyrynen - batterie
Producteur: Jaime Gomez Arellano
Label: Nuclear Blast
Music Video:
Blood and Chaos