Autres chroniques

The Birthday Eve - 1981

Law of Devil's Land - 1983


Live-loud-alive - 1983

Thunder in the East - 1985

Lightning Strikes - 1986

Hurricane Eyes - 1987

Soldier Of Fortune - 1989

On The Prowl - 1991

Loudness - 1992

Once And For All - 1994

Pandemonium - 2002


Racing - 2004

Thunder in the East - Box Set - 2015
 Law of Devil's Land - 1983 - Album
 1. Theme of Loudness
 2. In the Mirror
 3. Show Me the Way
 4. I Wish You Were Here
 5. Mr. Yes Man
 6. The Law of Devil's Land
 7. Black Wall
 8. Sleepless Night
 9. Speed


Ce troisième album de Loudness est particulier à l’image de sa pochette étrange et surtout du premier titre théâtral et grandiloquent mais réussi, Theme of loudness part II, une sorte de chant martial qui aurait été revu et corriger par Queen. Ensuite ça démarre plein pot sur un rythme effréné, in the mirror, casse la baraque avec ces mélodies et ce rythme qui vous prend aux tripes, un des hymnes du groupe qui ouvre généralement les concerts de façon tonitruante. Après une intro originale, Show me the way, continue sur un rythme très heavy façon cavalcade et encore ces mélodies entêtantes qui vous rentre dans le crâne et ne vous quittent plus, que dire de ces parties de guitare et ce solo impressionnant de maîtrise et de feeling, ce guitariste (Akira Takasaki) n’est pas un manchot et son jeu rappelle un certain Eddie Van Halen mais dans un registre bien plus heavy métal. I whish you were here, est encore une merveille sur un tempo, encore une fois, très prenant bien que moins soutenu que les titres précédents, ce qui ressort décidément c’est le groove particulier de ces chansons peut être la voix du chanteur y est elle pour quelque chose mais ces titres sont particulièrement réussies, entre le heavy métal de Accept et le Hard Rock surdoué de Van Halen. Mr Yes man, oscille entre un morceau calme et des refrains beaucoup plus péchu et toujours super mélodique presque magique pour tout dire, ce titre avec presque 7 minutes flirte même avec le heavy progressif de part sa structure plus recherchée. The law of devil’s land, reprend le rythme de l’album avec à nouveau ce groove puissant et entêtant, le refrain est encore irrésistible, j’ai l’air de me répéter mais c’est comme ça, cet album est terrible. Black wall, est un titre plus oppressant voire lourd, mais gracile à la fois grâce à ces solos de guitare volubiles et inspirés, encore une fois le chanteur (Minoru Nihara) et sa voix particulière se fond dans ce titre pour le transcender mais vraiment ces chorus de guitare sont géniaux. Sleepless night, continue son bonhomme de chemin, c’est le titre le plus heavy classique de l’album avec de gros chœurs sur le refrain, le grand Accept n’est pas très loin sur cette chanson. Le dernier titre commence comme du Van Halen et s’il s’appelle, speed, ce n’est pas pour rien, c’est du hard rock speedé, la bande à Eddie pied au planché en plus ce titre donne l’occasion aux musiciens de se mettre en valeur avec un super solo de basse, des breaks batteries et une guitare flamboyante de bout en bout. Mes aïeux cet album est le meilleur album de Loudness, ne vous y trompez pas et ne passez surtout pas à coté. Je sais que la plus part citent, Hurricane eyes, comme meilleur album du groupe mais c’est vraiment sous estimé cette perle qu’est, The law of devil’s land, alors je dirai que ces deux albums sont au coude à coude pour la première marche du po dium, une classe pareille ça ne se croise pas tout les jours croyez moi, un must de Heavy Métal.
Tirou
- 01.05.2006
Musiciens: Akira Takasaki-Guitare//Minoru Niihara-Chant
Producteur:
Label: