Autres chroniques

The Lost Arks Of Rock And Roll - 2017

  The Lost Arks Of Rock And Roll - 18.04.2017 - Album
 1. People (We’re Chosen Ones)
 2. Crocodile’s Heart
 3. Burning Wire
 4. Leatherjacks
 5. Emotions On Sale
 6. The Slammer
 7. Do You Fucking Pay My Bills?
 8. Motocross (Instrumental)
 9. The Lost Arks Of Rock And Roll (Believe In Yourself)

Si l'Amérique du Nord, l'Australie et l'Europe sont les plus gros pourvoyeurs de groupes de Hard Rock et de Heavy Metal, il ne faudrait pas pour autant négliger le reste du monde, et notamment l'Amérique Latine qui est très prolifique depuis une bonne vingtaine d'années. Parmi tous les pays latino-américains, le Brésil est une destination très prisée par les groupes internationaux et il est logique de voir ce pays de plus de 200 millions d'habitants avoir une scène active, dynamique.

Parmi ces derniers représentants, voici venir LEATHERJACKS, un quartette mené par Mauro Cordeiro, la tête pensante de ce projet qui, en plus d'être le chanteur-guitariste du groupe, s'est également occupé du travail de composition et de la production de ce premier album intitulé "The Lost Arks Of Rock And Roll". Et c'est peu dire que ce jeune musicien a accompli un boulot phénoménal. Sur le plan musical, LEATHERJACKS se situe à la croisée des chemins entre le Hard Rock, le Hard FM et le Metal mélodique. Et son premier album, produit par Mauro Cordeiro, est sorti sans le soutien d'un label. Autant dire que ce quartette brésilien, pour mener à bien son projet, a opté pour le "Do It Yourself".

Ce qu'on peut dire de ce premier album de LEATHERJACKS, c'est qu'il est varié, ce jeune combo ayant de multiples influences. Souvent, la diversité peut être un défaut chez de nombreux groupes, amenant ceux-ci à partir dans tous les sens, mais ici, heureusement, ce n'est pas le cas. LEATHERJACKS, mené de main de maitre par Mauro Cordeiro (bon, ça commence à se savoir, vu que ça doit faire la 3ème fois que je le répète), met tout son cœur à l'ouvrage et l'on sent les musiciens vraiment passionnés. Pour un premier album, le quartette brésilien fait preuve d'un sens de la mélodie très développée, tout en sachant muscler son jeu quand c'est nécessaire. Et si LEATHERJACKS ne révolutionne pas le style Hard/Heavy qu'il pratique, il délivre toutefois des compos qui tiennent la route, que ce soit sur des titres punchys comme "People (We're The Chosen Ones)", un Heavy-Rock aux relents Sleaze appuyé par une rythmique sèche et groovy qui s'inscrit dans la même veine que GUNS N' ROSES et AEROSMITH et qui se distingue par un refrain qui fait remuer le popotin (d'autre part, on remarque que quelques touches AOR viennent s'incruster discrètement, insidieusement sur ce titre), "Burning Wire", un brûlot Big-Rock énergique porté par des riffs tranchants, un refrain bien énervé qui bastonne (et se révèle particulièrement jouissif), sur lequel le vocaliste a des intonations à la Rob Halford, ainsi que "Do You Fucking Pay My Bills ?", qui lorgne vers le Heavy mélodique à l'européenne qui contient quelques passages que n'aurait pas renié MOTORHEAD et voit le jeune combo brésilien réussir un parfait dosage de mélodie, de majestuosité et d'agressivité (grace à une rythmique soutenue toujours au taquet). La facette la plus Hard FM/AOR du groupe est dévoilée sur "Crocodile's Heart", un mid-tempo qui alterne couplets aux mélodies claires (avec les guitares en retrait) et refrain plus hargneux, plus vigoureux, qu'on peut situer à la croisée des chemins entre DOKKEN et le Hard mélodique à l'européenne (PINK CREAM 69, JADED HEART, BONFIRE), mais aussi sur "The Slammer", titre sur lequel les nappes de claviers sont plus présentes que d'habitude au point d'en constituer sa colonne vertébrale, toutefois sans jamais être trop envahissantes, et qui, par son alternance couplets AOR/refrains plus féroce à coloration Heavy Metal à l'européenne, laisse suggérer que le quartette brésilien peut exploiter son potentiel en développant certaines idées à partir de cette base-là. Le mid-tempo "Leatherjacks", aux allures assez coquines, est plus résolument dans l'esprit du Glam 80's en rappelant les heures glorieuses des POISON, RATT et BON JOVI, sans qu'il n'y ait matière à trouver une quelconque trace de plagiat, et se révèle plaisant à écouter.

Dans un autre registre, on mentionnera "Emotions On Sale", un mid-tempo Hard/Pop assez passe-partout qui est habilement déguisé en ballade, mais voit son refrain boosté par un riff plus foncièrement Metal et devrait plaire aux fans de GOTTHARD et BON JOVI. En tout cas, ce titre pourrait considérablement relever le niveau des programmations des radios s'il y passait. Quand à l'instrumental musclé "Motocross" aux apparats Heavy-Rock, qui s'apparente à une jam sur laquelle les musiciens se font plaisir sans arrière-pensée, il aurait certainement gagné à être davantage travaillé: trop court et direct dans son propos, il ne fait pas partie des moments les plus marquants de l'album.

Pour un premier essai discographique, LEATHERJACKS s'en est sorti honorablement, d'autant qu'il s'est débrouillé tout seul. Bien sûr, on peut déceler quelques lacunes sur ce disque. On peut objecter que la personnalité du groupe n'est pas encore clairement définie. Ceci dit, on a affaire à des musiciens perfectibles et vu leur potentiel, ils peuvent gommer avec le temps certains défauts. Si LEATHERJACKS parvient à développer sa propre identité, voire trouver son propre son, ce groupe pourrait monter plus haut et devenir l'un des plus intéressants dans le giron Hard/Heavy dans le futur, pour peu que la chance soit de son côté. En tout cas, il dispose de quelques atouts intéressants, en particulier une certaine propension à composer de bonnes chansons. Et, de ce fait, aurait sa place sur des labels comme Frontiers ou Escape, ce qui lui permettrait de bénéficier d'une distribution (largement) meilleure et de se faire davantage remarquer...
Trendkill - 01.09.2017
Musiciens: Mauro Cordeiro - chant, guitare / Caio Santisteban - guitare / Ricardo Hohl - basse / Dan Werneck - batterie
Producteur: Mauro Cordeiro
Label: Tratore
Music Video: Burning Wire - Emotions On Sale