Autres chroniques

Sex sex sex - 1989

  Sex sex sex - 10.11.1989 - Album
 1. Glamour Girl
 2. Miss Rock and Roll
 3. T.V. Scandal
 4. Start Me
 5. Gloopy
 6. Thank You
 7. Friday Night
 8. Pin-Up Lady
 9. She Shock Me
 10. Fuckin' States
 11. Swapping Party


Pour ceux nombreux qui ne les connaissent pas, Ladies Room est un groupe de Glam/Sleaze japonais formé en 1987. Considéré comme culte au pays du soleil levant, il fait partie au même titre que X Japan des groupes fondateurs du mouvement Visual Key.
 
Foncièrement moins speed et heavy que leurs congénères de X Japan, Ladies Room joue plutôt la carte du hard rock. Fortement influencés par Grand Prix, Earthshaker et 44 Magnum, ce premier méfait sonne d’époque et est un bon album sans pour autant être génial.
Chose étrange, la production est plutôt faiblarde pour un groupe japonais. Dommage, ça aurait eu plus de gueule avec un plus gros son de guitare. Par contre, les compos sont de qualité et viennent corriger ce petit problème.
Les musiciens sont plutôt costauds, rythmiquement c’est carré de chez carré et on peut entendre quelques beaux soli. Kenichiro au chant assure bien et a une voix qui sonne sleaze. Comme à l’accoutumée, les paroles sont chantées en japonais lors des couplets et les refrains sont en majorité en anglais.
 
Riffs qui tuent, mélodies, gros refrains, ce « Sex Sex Sex » est un album qui s’écoute tout seul du début à la fin.
Mention spéciale à « Glamour Girl » avec un gros refrain, « Start Me » très Chuck Berry dans l’esprit, « Gloopy » qui plaira forcement à tout fan de Hanoi Rocks qui se respecte, « Friday Night » très Van Halenien période Sammy Hagard, « Swaping Party » très speed et aussi très Van Halen.
 
Certes, cet album n’est pas leur meilleur. Ladies Room saura se forger une identité musicale plus originale sonnant paradoxalement moins japonais sur leurs galettes suivantes.
Nikki - 17.06.2017
Musiciens:
Producteur:
Label: Extasy Records
Music Video: