Autres chroniques

Janet Gardner - 2017

  Janet Gardner - 18.08.2017 - Album
 1. Rat Hole
 2. Hippycrite
 3. If You Want Me
 4. Candle
 5. Your Problem Now
 6. Let it be Over
 7. Lost
 8. The Grind
 9. Best Friend
 10. The Good or the Bye

Ce qu’il y a de bien dans le monde du Rock en général et du Hard en particulier, c’est que régulièrement parait dans les bacs des albums que l’on n’a pas vu venir ou dont à priori on n’attend pas grand-chose, et se rendre finalement compte qu’il s’agit d’une vraie bonne surprise. Au moment de découvrir l’album éponyme de JANET GARDNER, c’est un peu ce que l’on espère ressentir tout en ayant un peu d’appréhension de crainte d’être déçu. Car si vous avez aimé la scène Hard US de la grande époque, vous ressentez à coup sur une certaine tendresse  pour celle qui tenait le micro au sein de VIXEN lorsque le groupe a rencontré le succès avec ses deux premiers albums à savoir « Vixen » et « Rev it Ip » paru respectivement en 1988 et 1990. Le groupe a ensuite eu une seconde partie de carrière plus compliquée pour finalement revenir sur le devant de la scène ces dernières années via des prestations live dans le cadre de différents Festivals.

Cela a donc été suffisant pour redonner la gniaque à une JANET GARDNER qui a repris goût à faire de la musique pour finalement se décider à sortir son tout premier album solo. Cet album éponyme est un peu une affaire de famille puisque l’on retrouve aux guitares sur cet album un certain Justin James, mari de JANET GARDNER et que l’on a vu live sur scène récemment au sein du groupe TYKETTO. Mais la question que les fans de VIXEN sont en droit de se poser est la suivante : quelle direction musicale a décidé d’emprunter JANET GARDNER ? Allait-elle rester dans le cadre d’un Hard mélodique US qui a fait sa renommée à la fin des années 80 ou alors s’adapter à son époque et proposer quelque chose de plus foncièrement moderne ? 
 
La réponse à cette question arrive dès l’opening track «Rat Hole». Pas de suspens, on est ici en présence d’un Hard Rock pêchu résolument ancré dans les années 2000. Riffs de grattes bien puissants, production brute voir un peu crade, et surtout, sonorités actuelles largement présentes. Autant le savoir dès le départ, cet album solo de la belle JANET GARDNER s’éloigne de ce qu’elle proposait avec VIXEN. Ce «Rat Hole» lance parfaitement cet album et on comprend maintenant à quel genre on va avoir droit.
Le morceau suivant, le très Heavy et lourd «Hippycrite» est encore plus clairement explicite dans cette volonté de ne pas donner dans la nostalgie. On retrouve le grain de voix de la chanteuse de VIXEN sur ce morceau même si c’est à son coté hargneux auquel nous avons droit sur ce morceau. C’est bien foutu, le refrain reste mélodique et vous rentre dans le crâne, pas de doute cet album semble tout à fait intéressant.

On reste dans le Hard moderne avec «If You Want Me», morceau enrobé par des riffs de grattes encore une fois puissants et qui permet à l’album de sonner actuel. Un morceau doté d’une trame mélodique plutôt agréable et qui fait son petit effet après quelques écoutes. Nous ne sommes pas en présence de grands morceaux sur ce début d’album mais à de bons morceaux ce qui est déjà pas mal. On reprochera peut-être l’absence de vrais solos de guitares comme on aime en avoir sur les albums de HARD mais bon …
 «Candle» prend le relai et est à mettre du coté des meilleurs morceaux de cet album grâce à un refrain très performant et à des guitares qui donnent à ce morceau tout le punch qu’il mérite. Du coup, JANET GARDNER nous sort quelques belles parties vocales. Un chouette morceau.

Artillerie lourde ensuite avec «Your Problem Now», un morceau lourdement appuyé de guitares rentre dedans et punchy (mais encore une fois résolument modernes, pas de riffs Hard US sur cet album ni même de riffs Hard Rock traditionnel) qui donnent envie à JANET GARDNER de sortir ce qu’elle a d’agressif dans le gosier.
Si «Let it Be Over» peut s’avérer moins convainquant de prime abord avec ses accents Pop, on fini après quelques écoutes à lui trouver un certain charme d’autant plus que son coté mid tempo apporte un peu de variation à un album qui, il est vrai, est presque toujours dans la même lignée.
Chouette doublette ensuite avec «Lost» et «The Grind» , deux morceaux eux aussi parfaitement dans le moule du Hard des années 2000 (on pense au son de « Generation Swine « de MOTLEY CRUE) à écouter à fort volume tant il y a de l’énergie a piquer sur ces morceaux bien pêchu qui semblent bien loin des Hits de VIXEN tels que «Edge of a Broken Heart» ou « Cryin». 

Petite accalmie avec la jolie ballade qu’est «Best Friend», sur laquelle la guitare acoustique est de sortie et qui permet à JANET GARDNER de sa calmer un peu et de proposer des lignes de chant plus enjôleuses. Pas la ballade ultime, juste un joli morceau qui apporte à cet album d’autres couleurs que celles auxquelles nous avons droit jusque là.
Autant finir l’album de la même façon qu’il a commencé et c’est ce que propose de faire «The Good and the Bye», morceau très énergique mais avec un petit coté Rock n’ Roll plus affirmé qui donne envie de taper du pied. Une belle façon de mette un point final à un album qui aura défilé à toute vitesse.

Vous l’avez compris, il s’agit d’un vrai bon album de Hard Rock de la part de JANET GARDNER mais pour l’apprécier, il est indispensable d’être ouvert au Hard actuel et de mettre de coté le Hard mélodique US typiquement 80ies de VIXEN. Pas sur que tous les fans y trouvent leur compte du coup compte tenu de ce postula de départ.
Jean Philippe - 13.09.2017
Musiciens: Janet Gardner - chant, guitare / Justin James - guitare, claviers / Mike Thorn - basse / Denis Blair - batterie
Producteur: Janet Gardner, Justin James
Label: Pavement Entertainment
Music Video:
Rat Hole