Autres chroniques

Iced earth - 1991

Night of the Stormrider - 1992

Burnt Offerings - 1995

The Dark Saga - 1996

Days of purgatory - 1997

Something Wicked This Way Comes - 1998

Alive in Athens - 1999

Horror Show - 2001

The Glorious Burden - 2003


Framing Armageddon, Something Wicked Part 1- 2007

The Crucible Of Man (Something Wicked Part II) - 2008

Incorruptible - 2017

 Incorruptible - 16.06.2017 - Album
 1. Great Heathen Army
 2. Black Flag
 3. Raven Wing
 4. The Veil
 5. Seven Headed Whore
 6. The Relic (Part 1)
 7. Ghost Dance (Awaken the Ancestors)
 8. Brothers
 9. Defiance
 10. Clear the Way (December 13th, 1862)

« Incorruptible » est déjà le 3eme album de Iced Earth avec Stu Block au chant et n’est pas un concept album, chaque chanson est indépendante des autres.
 
Longue intro agrémentée de chant grégorien enchaîné par un riff power metal du plus bel effet, « Great Heathen Army » est une compo traditionnelle de Jon Schaffer. Bien que ce titre déboîte, l’effet de surprise n’est pas là. On est bel et bien en terrain archi connu.
 
« Blag Flag » est un mid tempo sans grand relief. A noter de très belles lignes de chant par Stu Block.
 
« Raven Wing » est également dans la lignée des titres habituels délivrés par le groupe. Ni réussi, ni raté. Un titre sans grande originalité.
 
« The Veil » est une ballade banale et téléphonée. Les soli sont par contre réussis et biens construits.
 
« Seven Headed Whore » est un retour bienvenu au heavy/thrash traditionnel du groupe. C’est certainement le morceau le plus réussi de l’album. Certaines parties de chant font penser à du Judas Priest période "Painkiller"
 
« The Relic » est également un mid tempo qui s’écoute bien à défaut d’être original.
 
« Ghost Dance » est un long instrumental avec des parties de batterie de Jonh Dette très intéressantes avec des riffs immédiatement reconnaissables de Schaffer.
 
« Brother » ressemble comme 2 gouttes d’eau à « Watching Over Me » et n’apporte rien de neuf.
 
« Defiance » est un bon morceau heavy qui tâche qui lui ressemble à « Stormbringer » le refrain qui tue en moins.
 
« Clear the Way » est un long morceau speed bien construit de façon traditionnelle où tous les musiciens sont à l’honneur . Alternance de parties speed puis plus calmes avec son interlude guerrier avec une légère cornemuse, ce morceau est une réussite. Les paroles racontent la bataille de Frederickbourg.
 
A titre personnel, je fais partie des gens qui n’ont pas écouté Iced Earth depuis quelques années et je trouve que cet album, bien que bien réalisé et produit, ne sort pas de l’ordinaire. On est loin d’un « Something Wicked This Way Comes », le chef d’œuvre ultime du groupe. Bien qu’il soit plaisant à écouter, il faudrait que Iced Earth arrête de vivre sur son passé et ses acquis. Iced Earth peut vraiment mieux faire pour nous livrer un prochain album plus consistant. Jon & cie se sont contentés ici du minimum syndical.
Nikki - 24.06.2017
Musiciens: Stu Block - chant / Jon Schaffer - guitare / Jake Dreyer - guitare / Luke Appleton - basse / Brent Smedley - batterie
Producteur: Jon Schaffer
Label: Century Media
Music Video: