Autres chroniques

Harem Scarem - 1991

Mood Swings - 1993

Karma Cleansing - 1997

Weight Of The World - 2002

The early years - 2003

Higher - 2003


Overload - 2005


Human Nature - 2007

Hope - 2008


Mood Swings II 2013

United - 2017

 United - 12.05.2017 - Album
 1. United
 2. Here Today Gone Tomorrow
 3. Gravity
 4. Sinking Ship
 5. One Of Life’s Mysteries
 6. No Regrets
 7. Bite The Bullet
 8. Things I Know
 9. The Sky Is Falling
 10. Heaven And Earth
 11. Indestructible


Ce qu’il y a de bien avec un groupe comme HAREM SCAREM, c’est qu’avant même de découvrir un nouvel album, on sait déjà que l’on va avoir droit à un produit de qualité. Car honnêtement, depuis le premier album du groupe paru en 1991, rares ont été les déceptions envers ce groupe Canadien qui se plait à distiller son Hard Rock Mélodique top classe depuis presque 30 ans. Du coup, quand on voit débarquer l’album « United », c’est sans crainte que l’on aborde celui-ci, sur que l’on est de découvrir des morceaux qui seront à coup sur de bons morceaux, rehaussés par la voix magique d’Harry Hess, l’un des meilleurs chanteurs du circuit.

Cette petite mise au point effectuée, il est temps de rentrer dans le vif du sujet avec ce nouvel album, qui prend donc le relais du très bon « Thirteen » paru en 2014. 3 ans pour pouvoir découvrir un nouvel album d’HAREM SCAREM, c’est forcément long pour les fans combien même ceux-ci ont eu le « Live at the Phoenix» à se mettre sous la dent en 2015. Les Canadiens sont donc attendus au tournant par des fans fidèles mais aussi par toute la petite sphère du Hard Mélodique qui a toujours su faire preuve de respect envers la bande de cet excellent et sous estimé guitariste qu’est Pete Lesperance.

Lorsque les premières notes de l’opening track « United » se font entendre, le plaisir et la satisfaction sont déjà au rendez vous. HAREM SCAREM démarre cet album avec un morceau ultra efficace, armé d’un refrain facilement mémorisable et enroulé par un riff de gratte qui habille superbement ce morceau. Pas de doute, ça commence rudement bien d’autant plus qu’une fois encore, Harry Hess nous emporte avec ce timbre de voix si enjôleur. Place suite à un « Here Today Gone Tomorrow » qui commence par des envolées de guitare de Pete Lesperance pour proposer par la suite un bon morceau de Hard Mélodique à la fois entrainant et dynamique.

Avec « Gravity », nous avons droit à un changement d’ambiance pour un morceau qui débute sur des chœurs ultra Pop mais qui ne dévie pas du Hard Rock Mélodique dans lequel le groupe excelle. Mais force est de reconnaitre que ce morceau à une coloration Pop pas désagréable du tout  pour un rendu final plus « aérien » sans perdre en énergie pour autant. Un chouette morceau qui fait place ensuite à un « Sinking Ship » qui se veut lui plus rentre dedans et plus foncièrement Hard. C’est ce genre de compo que l’on attend de la part d’HAREM SCAREM c’est à dire un morceau qui fait taper du pied, doté d’un refrain mélodique que l’on a envie de reprendre en chœur et qui donne envie de monter le son. Mission accomplie haut la main, croyez moi sur parole.

S’il est un domaine dans lequel HAREM SCAREM est impérial, c’est bien celui des ballades. On attend donc beaucoup de « One of Life’s Mysteries » en croisant les doigts pour que cette compo soit digne de la réputation du groupe. Soyez rassuré les amis, c’est bien le cas et là encore, nous avons droit à une superbe compo qui fait mouche et dont le refrain devrait engendrer quelques rapprochements coquins sous la couette. C’est beeeaaauuu …
Cette petite respiration passée, il est temps de se prendre un « No Regrets » dans les dents. Riffs de grattes bien lourds en introduction, légère accélération de tempo, chant plus «hargneux » (toute proportion gardée bien entendu, il s’agit de Hard Mélodique Top Classe, pas de gros Heavy Metal qui tache), un morceau qui relance l’album de la plus belle des façons.

On continue notre découverte de cet album avec la double salve constituée de « Bite the Bullet » et « Things I Know ». Si le premier des deux morceaux se veut un peu passe partout et un peu moins « performant » que les morceaux précédents, ce n’est carrément pas le cas du deuxième. Car « Things I Know » est à mon sens une des plus belles réussites de cet album. La recette est pourtant quasiment la même que celle utilisée depuis le début de ce « United » mais la trame mélodiques est tellement efficace que l’on se retrouve avec un morceau que l’on a envie de se repasser dès qu’il est terminé. Du bien bon boulot.

Avec « The Sky is Falling », on retrouve la trame Pop qui est déjà présente sur le morceau « Gravity ». Mais pour être honnête, ce morceau est peut-être le plus faible de cet album sans être mauvais pour autant. Un morceau agréable à écouter mais sans plus. Une sensation que l’on ne ressentira pas par contre avec le très bon « Heaven and Earth ». Avec cette compo, l’album repart de plus belle grâce à cette arme magique qu’use et abuse HAREM SCAREM : l’art de balancer des refrains mélodiques percutants et frais. Du coup, je parie un billet sur le fait que ce morceau sera l’un de ceux dont le refrain sera le plus repris par les fans lors des prochains concerts du groupe.
On termine cet album avec le morceau « Indestructible ». Si le début de cette compo laisse à penser qu’il s’agit de la deuxième ballade de l’album, on se rend compte rapidement qu’il en est rien et qu’HAREM SCAREM avait envie de proposer un ultime morceau de Hard mélodique sur lequel Harry Hess fait notre bonheur. Là encore, c’est mission accomplie.

Fans des canadiens, ne boudez pas votre plaisir et foncez vite chez votre revendeur habituel. La déception à de TRÈS faibles chances d’être au rendez vous …
Jean Philippe - 18.05.2017
Musiciens: Harry Hess - chant, guitare / Pete Lesperance - guitare / Stan Miczek - basse / Creighton Doane - batterie
Producteur:
Label: Frontiers Music Srl
Music Video:
Here Today Gone Tomorrow