Autres chroniques

No tomorrow - 2017

  No tomorrow - 2017 - Album
 1. Harder & harder
 2. Wooden ears
 3. Raging sea
 4. Escape
 5. Dear moon
 6. Alone in the night
 7. Nothing to loose
 8. Bad loser
 9. Last will show
 10. My dangerous past


FURY AGE est un groupe français (région  Rhône-Alpes) qui chante en anglais. Son style musicale est le hard rock comme on en faisait dans les années 80. Pas étonnant qu' on à l' impression d' entendre parfois certains groupes français du début des eighties ou encore certains combos de la NWOBHM. "No tomorrow" est le premier album des frenchy.
FURY AGE se présente sous la forme d' un quatuor composé de Emmanuel Multin (guitare), Stephane Laurens (guitare), Sandra 'Daz' Barranco (batterie et chant) et Markus Fortunato (chant et basse). Ce dernier est le plus connu des 4 musiciens avec plusieurs album à son actif et un passé de musicien qui est plus que respectable. En effet il a joué dans plusieurs groupes et apparait sur plusieurs albums dont celui d' OBLIVION où ses partenaires sont les frères Jo et David Amore (NIGHTMARE).

"No tomorrow" est composé de 10 titres et si Markus Fortunato est le chanteur principal, tout les musiciens chante tour à tour.
J' avoue qu' à la première écoute cet album m' a laisser quelque peu dubitatif. En effet la prod' ne fait pas moderne et les compos me semblait un peu trop passe partout. Quelle aurait été mon erreur si je n' avais pas insisté à écouter cet album car plus je l' écoute plus je l' aime.

Les hostilités sont lancées avec "Harder & harder", aussitôt suivi de "Wooden ears". Ces deux titres jouent bien leur rôles de titre annonceur de ce qui compose l' album à savoir guitares carrées, rythmique bien en place et chant (celui de Markus Fortunato) qui bien que loin d' être exceptionnel sonne assez juste malgré un anglais et des paroles assez simple.
Viennent ensuite les très, très bon "Raging sea" (waouh cette basse) et surtout "Escape". Ce dernier propose une ligne de chant très mélodique (avec un petit accent à la Johnny Hallyday) et l' apport de la voix de Sandra Barranco lors du refrain est tout simplement magique. Et vu qu' en plus le passage de six corde pendant le solo est excellent on obtient surement un des meilleur titre de "No tomorrow".
"Dear moon" calme le jeu, surtout pendant la premiere minute car il s' agit d'une ballade. Ensuite la ballade se transforme en power ballade. C' est une bonne compos même si la voix de Sandra Barranco m' a posé quelques problèmes au début du titre. Ensuite lorsque la partie plus heavy est lancée l' organe vocale de la chanteuse passe hyper bien avec, parfois,  un petit coté Jody Turner (Rock Goddess).
La suite est composé de bon titre avec une préférence pour "Nothing to lose" (et ses guitares rythmique qui me font penser à du ... reggae), "Bad loser" (l' influence de Black Sabbath est bien présente ici) et "My dangerous past" (un titre qui aurait pu se retrouver sur un album de Accept ou UDO) qui est un de mes titre préféré de ce "No tomorrow".

Un premier album qui espérons le en appellera d' autres car si ce n 'est pas l' album de l' année il s' agit d'un très bon premier album. Qui plus est il s' agit d'un groupe français alors sans vouloir faire preuve de chauvinisme aigu l' achat de cet album en vaut la peine.
Pierrick - 19.06.2017
Musiciens: Markus Fortunato - chant, basse / Emmanuel Multin - guitare, chant / Stephane Laurens - guitare, chant / Sandra 'Draz' Barranco - batterie, chant
Producteur: Fury age
Label: Fury age
Music Video: