Autres chroniques

Faster Pussycat - 1987

Wake Me When It's Over - 1989

Live & Rare - 1990

Whipped! - 1992

Between The Valley Of The Ultra Pussy - 2001

The Power & The Glory Hole - 2006

Front Row for the Donkey Show - 2009

  Front Row For The Donkey Show - 07.07.2009 - Album live
 1. Intro
 2. The Power & the Glory Hole
 3. Cathouse
 4. Slip of the Tongue
 5. Number 1 with a Bullet
 6. Sex Drugs & Rock & Roll
 7. House of Pain
 8. Where There's a Whip There's a Way
 9. Porn Star
 10. Bathroom Wall
 11. Shut Up and Fuck
12. Babylon
13. It's Only Rock and Roll
Premier album live officiel des foufounes d’Hollywood ce « Front Row For The Donkey Show » vous fera sans aucun doute plaisir car ça faisait des lustres que l’on avait envie en tant que fan d’avoir un tel album dans les oreilles.
 
Le son de l’album est bon, la production est bonne et fidèle à ce que le groupe peut produire sur scène.
 
Après l’album de remix indus « Beyond The Valley Of The Ultra Pussy » et le controversé «  Power And The Glory Hole », Faster Pussycat nous propose un juste mélange entre les classiques absolus du groupe et du matériel plus récent.
 
La preuve avec l’intro très industrielle enchaînée avec le cultissime sample Pupupupupussycat ! Le groupe débute avec un « Power And The Glory Hole » vraiment très efficace. Le ton est ainsi donné, on va avoir dans les oreilles un album live très sympathique avec des paroles tournant autour de la foufoune en veux-tu en voilà ! A croire qu’en vieillissant Taime Downe est de plus en plus vicelard !
 
Premier classique, « Cathouse » débarque et l’on constate que ce titre est une tuerie absolue intemporelle. Ensuite c’est le moment de la chatte et de la langue de rose avec l’extra « Slip Of The Tongue » qui fait un bien fou par où il passe.
 
Plus indus, « Number One With A Bullet » et « Sex Drugs Rock N’Roll » sont redoutables en live. On s’apperçoit que le groupe a en fait puisé ses meilleurs titres récents et c’est tant mieux. Le fan old school des Pussycat ne sera pas choqué et pourra apprécier les dit morceaux.
 
Retour aux choses sérieuses avec le mortel « Where There’s A Whip There’s a Way » qui ravira tous les fans du combo. Beh oui vous aurez peut être envie de sortir une panoplie cuir et vous exercer à faire des noeux pour attacher votre belle. (ou pas c’est selon le trip de chacun!).
 
« House Of Pain » arrive à point nommé après toute cette déferlante Sleaze. En live cette ballade reste une des plus belles du genre. Puis fini de rigoler, le groupe sort l’artillerie lourde avec l’inquiétant et industriel « Pornstar » de toute beauté. Ce titre transpire le trou de balle à plein nez et prend toute sa dimension en live. On aurait bien envie de voir une belle demoiselle se trémousser sur cette chanson.
 
Longue intro pour chauffer l’auditeur « Bathroom Wall » déboule et casse tout sur son passage. Si seulement je pouvais avoir également le numéro du groupe sur le mur de la salle de bain pour pouvoir squatter au Cathouse, je suis preneur !
 
« Shut Up And Fuck » est une reprise du groupe de gonzesses Bletty Blowtorch. Très réussie, elle semble avoir été taillée sur mesure pour Taime Down.
 
« Babylon » dernier titre live de cette gallette nous achève pour notre plus grand plaisir. Ce titre est également une arme de destruction massive quelque soit l’époque où l’on l’écoute.
Reprise des Stones en version indus « It’s Only Rock N’Roll » est insupportable à écouter. Dommage de finir un si bel album live sur une note médiocre ; d’autant plus qu’il s’agit d’un titre studio rajouté.
 
 
Ce « Front Row » est donc un live indispensable à tous les fans du groupe.
Nikki - 05.09.2017
Musiciens: Taime Downe - chant / Michael Thomas - guitare / Xristian Simon - guitare / Danny Nordahl - basse / Chad Stewart - batterie
Producteur:
Label: Full effect
Music Video: