Autres chroniques

The raven ride - 2017

  The raven ride - 18.08.2017 - Album
 1. The Raven Ride
 2. Breathe
 3. Carbon Based Lifeform
 4. Satanic Curses
 5. Al Sirat - The Bridge To Paradise
 6. What Would I Do
 7. Changing World
 8. Maximum
 9. I Can't Trust Myself
 10. The Devil Speaks, The Sinner Cries
 11. Carbon Based Lifeform (Bonus track)

Sorti à l'origine en 2006 chez Metal Heaven et réédité en 2017 chez Pride & Joy Music, The raven ride est le troisième album de EMPIRE et le second avec Tony Martin (chant - ex Black Sabbath). EMPIRE c'est aussi Rolf Munkes (guitare - ex Majesty et créateur du groupe), Neil Murray (basse - ex plein de monde, mais surtout Whitesnake, Black Sabbath, Brian May Band ...) et Andre Hilgers (batterie - ex Axxis).

La production assurée (comme le mixage) par Rolf Munkes est plutôt bonne et musicalement on a affaire à une musique typée année 80 avec des morceaux plutôt heavy et mid tempo pour la plupart. Par contre les solos de Rolf sonnent plutôt 70' et le monsieur s'en sort bien.

On attaque très fort avec un très bon "The raven ride" amené par la voix si typique de Tony Martin. On croirait presque entendre un titre échappé de "Headless cross" ou "Tyr" du Sab. Dommage que le morceau se termine au moment ou un 2 ème solo de guitare commence.
Le titre suivant, "Breathe", gâche un peu le début de l'album tant celui-ci semble être le jumeau du titre précédent, surtout au niveau rythmique.
Heureusement, ce défaut s'efface avec le lourd et entraînant "Carbon based lifeform" et le plus mélodique "Satanic curses" ou la voix de Tony continue à faire des merveilles.
Arrive ensuite le bijou de cet album avec l'excellent "Al sirat - the bridge of paradise". Mélodie arabisante, chant parfait, solos majestueux. Bref, une petite merveille.
Après cela, on a le droit à une ballade, sympa mais sans plus, puis à un étonnant et plus fm "Changing world" qui lui est assez réussi.
Juste après on se prend un "Maximum" plus bourrin avec un refrain typique métal teuton (bref, titre pas terrible) heureusement rattrapé par un "I can't trust myself" plus entraînant et plus hard rock dans l'ame.
L'album se termine avec le lent et lourd "The devil speaks the sinner cries" un peu gâché par les effets sur la voix de Tony.

Bref un album très sympa. Alternant l'excellent ("Al sirat- the bridge of paradise", "Carbon based lifeform", "Satanis curses.....), le moyen ("Breathe"), et le mauvais ("Maximum").

A noter que sur cette réédition 2017, il y a un titre bonus qui est une version alternative de "Carbon based lifeform" .
Zepforce - 04.08.2017
Musiciens: Tony Martin - chant / Rolf Munkes - guitare / Neil Murray - basse / Andre Hilgers - batterie
Producteur:
Rolf Munkes
Label: Pride & Joy Music
Music Video: