Autres chroniques

Hairy Mountain - 2016

  Hairy Mountain - 2016 - Album
 1. Fools Gold Rush
 2. Trolls
 3. Uphill Climb
 4. Mary Carroll Park
 5. Hairy Mountain
 6. Greedy World
 7. Confide In Me
 8. Too Much (Or Not Enough)
 9. Something To Hide
 10. Broken Path


Quartette originaire d'Australie (plus précisément de Fremantle), DATURA4 s'est formé en 2011 et a dû patienter 4 années avant de sortir son premier album ("Demon Blues"). Pour autant, les membres de DATURA4 ne sont pas des débutants dans le milieu du Rock? En effet, ce groupe s'articule autour de Dom Mariani et de Greg Hitchcock, qui se chargent du chant et de la guitare et qui ont officié dans des combos tels que THE STEMS (légendaire groupe de Garage-Rock australien), DM3 ou encore YOU AM I (pour le second nommé). On a donc affaire à 2 baroudeurs expérimentés.

Leur premier album, "Demon Blues", avait séduit de nombreux amateurs de Hard Rock 70's et de Classic-Rock lorsqu'il est sorti en 2015. En effet, sur ce disque, les musiciens avaient fait montre de leur habileté à composer des titres dont les influences avaient pour noms LED ZEPPELIN, BLUE CHEER, GRAND FUNK RAILROAD, BLUE OYSTER CULT, BLACK SABBATH, AC/DC et les STOOGES. Rien que d'excellentes références, dites-donc ! Et ce second opus, qui est sorti 1 an plus tard, s'adresse principalement aux personnes qui sont fans de ces groupes et qui recherchent des groupes et artistes pratiquant ce genre de musique qui, c'est indéniable, fait l'objet d'une forte demande et peut s'appuyer sur un public fidèle.

Par rapport au précédent album, il n'y a pas de surprise particulière. DATURA4 navigue toujours dans les eaux du Hard Rock 70's puisant dans les racines du Blues et, de surcroit, parsemé d'ambiances psychédéliques. DATURA4 n'est ni le premier, ni le dernier groupe à œuvrer dans ce créneau, mais l'expérience des musiciens est un atout non négligeable pour mener à bien la conceptualisation de ce second album. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les musiciens se sont appliqués pour composer des titres solides, un minimum travaillés. En effet, 3 d'entre eux dépassent les 6 minutes et aucun titre ne dure moins de 4 minutes. Dans ce contexte, on retient en particulier "Mary Carroll Park", un tube Glam-Rock Boogie en puissance. Ce titre est tellement envoûtant et accrocheur qu'il reste bien solidement ancré dans les mémoires une fois qu'il a été entendu et, de par son côté T-REX, aurait probablement séduit Marc Bolan si celui-çi était encore parmi nous. C'est simple, ce titre a tout d'un hymne apte à faire le bonheur des stations de radio orientées Classic-Rock. Alors, chers auditeurs (en particulier, les fans de Glam-Rock 70's), si vous ne deviez écouter qu'un seul titre de cet album, s'il vous plait, faites-moi le plaisir de tester ce "Mary Carroll Park", vous m'en direz des nouvelles !

Ceci étant, il serait injuste d'occulter le reste de l'album. Par exemple, "Greedy World" s'avère être un Hard/Blues cool, anti-prise de tête, de surcroit bien servi par un refrain catchy, renforcé par des choeurs vraiment au poil. "Confide In Me", qui suit dans la foulée, est une compo Hard Rock n' Roll Boogie accrocheuse qui fait taper du pied, même si on pourrait penser qu'avec une rythmique et des riffs plus téstostéronés, celle-çi eut été plus transcendante, plus jouissive encore. N'oublions pas non plus "Hairy Mountain", un mid-tempo Heavy de 6 minutes plein de mélancolie, planant à souhait avec, en guise de cerise sur le gateau, une jam finale plus rapide qui empêche l'auditeur de s'endormir. Dans le genre similaire, le mid-tempo "Fools Gold Rush", planant et teinté de psychédélisme, avait remarquablement annoncé la couleur en guise d'ouverture de l'album, d'autant que sur ce titre, le chant à 2 voix et la parfaite synchronisation des 2 guitares sont là pour rappeler qu'avec DATURA4n on n'a pas affaire à des débutants, au cas où certains l'auraient ignoré ou oublié. "Trolls", plus Heavy, fait partie de ces titres de plus de 6 minutes et son final plus cool, en roue libre pour finir en douceur, contraste bien avec le ton donné initialement. Dans le registre du Hard Rock binaire qui fait taper du pied, "Uphill Climb" se place là où il faut, mais on regrette que ce mid-tempo (encore un !) n'ait pas été raccourci de 1'30 car son final, ce coup-ci, est en trop, apparait vraiment superflu.

Cela étant dit, en ayant pris l'option de faire un album presque entièrement axé sur les mid-tempos, DATURA4 s'est exposé à laisser des titres moins inspirés, à la limite de la redondance, faisant office de fillers. Et effectivement, ça n'a pas loupé. L'exemple le plus frappant est "Too Much (Or Not Enough)" qui est du AC/DC en plus planant, plus psychédélique. L'idée de base aurait pu être intéressante, mais ce titre se révèle sans saveur, sans éclat et il lui manque pas mal d'ingrédients pour davantage accrocher à l'oreille. Quand à la ballade de l'album très typée 70's, "Broken Path", qui cloture l'album (comme ce fut le cas de nombreux disques de Hard Rock dans les 70's), elle se révèle plutôt agréable à entendre, avec ses belles harmonies de guitares, mais n'est pas transcendante et à aucun moment, on ne ressent du frisson. On aurait préféré un final plus enlevé, plus flamboyant, d'où cette impression d'inachevé lorsque la fin des festivités est sifflée.

Au final, ce second album de DATURA4 demeure sympa à écouter, bien mis en avant par un vrai sens de la mélodie, un savoir-faire indéniable constamment au service des chansons et la sincérité des musiciens ne fait aucun doute. Toutefois, "Hairy Mountain" ne bénéficie plus de l'effet de surprise, comme ce fut le cas avec "Demon Blues". L'ensemble sonne très (trop ?) homogène, il n'y a pas de véritable surprise. Les meilleurs moments de ce disque se situent clairement au milieu de celui-çi et on peut trouver dommage que l'ensemble s'essouffle dans le dernier tiers de l'album. Un peu plus de variété aurait probablement été un plus considérable pour cet album. En gros, si les morceaux sont dans l'ensemble bien exécutés, si l'album peut être considéré comme un bon hommage aux ténors des 70's, il lui manque tout de même LE truc qui excite l'auditeur au point de le faire sauter au plafond, même si "Mary Carroll Park" est quand meme une sacrée perle.
"Hairy Mountain" peut en fin de compte être crédité d'un honorable 7/10.
Trendkill - 25.06.2017
Musiciens: Dom Mariani - chant, guitare / Greg Hitchcock - chant, guitare / Stu Loasby - basse / Warren Hall - batterie
Producteur:
Label: Alive Records
Music Video: Greedy World - Fools Gold Rush