Autres chroniques

The Race Is On - 1987

  The Race Is On - 1987 - Album
 1. Caroline
 2. No Reason
 3. Losing My Mind
 4. Loving You
 5. You're Not My Lover (but You Were Last Night)
 6. We're Into Rock
 7. I Think About You
 8. I'm On The Run
 9. Gimme Gimme

Le Hard FM a le vent en poupe dans les 80's. Lancé plein pot dans la seconde moitié des 70's grâce à des groupes comme BOSTON, FOREIGNER, STYX et consorts, sa popularité s'est accrue dans les 80's grâce à NIGHT RANGER, et surtout BON JOVI. Et du côté de la Scandinavie, notamment la Suède, le genre a aussi la cote grâce à EUROPE, voire TREAT, plusieurs groupes se disent qu'ils ont peut-être leur mot à dire. DALTON fait justement partie de ces groupes-là.

Quintette de son état, DALTON a été fondé par le batteur Mats Dahlberg après que celui-ci ait quitté TREAT. C'est en 1987 que DALTON sort son premier album studio, qui a pour titre "The Race Is On". Soutenu par EMI, cet album avait de grandes chances de faire parler de lui. Surtout que musicalement, il n'y a pas de grandes surprises : on a bel et bien affaire à un album respectant parfaitement les codes en vigueur dans le Hard FM/AOR, avec tout de même la touche scandinave bien caractéristique.

Le mélange riffs Hard/Heavy et nappes de claviers est très présent sur cette galette et ce qu'on remarque en particulier, c'est l'intensité qui est dégagée dans chaque chanson. Le groupe s'est visiblement employé à soigner ses compos. On est tout de suite fixé sur le potentiel de DALTON dès le titre d'ouverture, "Caroline" : mid-tempo Hard mélodique dans l'air du temps, refrain prenant. Ça ne paie pas de mine comme ça, mais ça le fait. Au passage, on remarque que le chanteur de STRATOVARIUS, Timo Kotipelto, a dû s'inspirer de Bo Lindmark (le chanteur de DALTON) car sur le plan vocal, on perçoit quelques similitudes. A part ça, le quintette suédois assure sur des titres comme "No Reason", et son refrain typique de ce qu'on entend chez les groupes AOR scandinaves, les entraînants "You're Not My Lover", punchy juste comme il faut, et "We're Into Rock" avec sa basse ronronnante (dommage que les choeurs soient trop gnan-gnan) ou encore des titres énergiques plus foncièrement Big-Rock (mais avec toujours la touche FM de rigueur) "I'm On The Run", et "Gimme, Gimme", boosté par de gros choeurs.

Si l'ensemble est solide, on ne peut toutefois occulter les points faibles de l'album : par exemple, le morceau "I Think About You", trop commercial, trop crémeux, montre la face négative du Hard FM quand celui-ci copine trop excessivement avec le système. Quand à la ballade "Loving You", si on fait abstraction du manque d'originalité de son titre, elle alterne le bon et le moins bon et, en fait, le meilleur moment de ce titre, c'est lorsque surgit le solo de guitare (beau à pleurer), appuyé de surcroît par quelques riffs et de discrètes notes de guitare sèche. En tout cas, on a entendu nettement pire dans le domaine des ballades.

Pour un premier album, DALTON s'en est tout de même bien sorti, en dépit de quelques temps faibles et du manque d'innovation qu'on relève sur cet album. Les musiciens sont assez bons dans ce qu'ils entreprennent et ont un sens de la mélodie très aigu. Les refrains sont aussi le gros point fort de l'album. Ce qu'on retient de "The Race Is On", c'est que pour un premier essai, il est plutôt cohérent, convaincant. Sans doute pas au point de hisser DALTON parmi les ténors du Hard FM, mais plutôt en tant que groupe prometteur. En tout cas, voilà un album qui ne fait pas tache dans une collection et qui se laisse apprécier lorsqu'on a envie de se le repasser à l'occasion.
Trendkill - 12.08.2017
Musiciens: Bo Lindmark - chant / Leif Westfahl - guitare / Anders Lindmark - basse / Mats Dahlberg - batterie / Ola Lindström - claviers
Producteur: Mats Olausson
Label: EMI
Music Video: I Think About You - You're Not My Lover