Autres chroniques

01011001 - 2008

The source - 2017

  The source - 28.04.2017 - Album
 CD 1
Chronicle 1: The ‘Frame
1. The Day That The World Breaks Down
2. Sea Of Machines
3. Everybody Dies
Chronicle 2: The Aligning Of The Ten
4. Star Of Sirrah
5. All That Was
6. Run! Apocalypse! Run!
7. Condemned To Live
CD 2
Chronicle 3: The Transmigration
1. Aquatic Race
2. The Dream Dissolves
3. Deathcry Of A Race
4. Into The Ocean
Chronicle 4: The Rebirth
5. Bay Of Dreams
6. Planet Y Is Alive!
7. The Source Will Flow
8. Journey To Forever
9. The Human Compulsion
10. March Of The Machines

DVD
1. Everybody Dies
2. Star of Sirrah
3. Run! Apocalypse! Run
4. The Day That the World Breaks Down
5. Interviews
6. Behind the Scenes
Il y a parfois des groupes dont on entend parler, des groupes dont les médias spécialisés (magazine, site web) parle avec beaucoup de ferveur, de respect.
Ayreon fait parti de ces formations dont chaque sortie discographique est salué par les critiques du petit monde du metal.

Pourtant, malgré cela jamais avant aujourd'hui je n' ai pris le temps ou même essayé d' écouter un album de Ayreon.
A ma décharge je dirais que ce groupe est souvent classé dans les formations jouant du metal progressif et moi perso le metal progressif, j' adhère pas.
Et puis un jour le hasard fait que je tends l' oreille un peu plus et que ce que j' entends ne me laisse pas totalement de marbre. Alors je regarde une, puis deux vidéos sur un des nombreux site qui en propose et là c' est le déclic, l' étincelle qui fait que je tombe sous le charme de ce que propose Arjen Anthony Lucassen.

"The source" est le 9ème opus de AYREON. Comme précédemment Lucassen c' est entouré d" une pléiade de chanteur/chanteuse. On peut citer, pour les plus connu, James LaBrie (Dream Theater), Simone Simons (Epica), Floor Jansen (Nightwish), Hansi Kürsch (Blind Guardian), Tobias Sammet (Edguy, Avantasia), Tommy Karevik (Kamelot, Seventh Wonder) ou encore Russell Allen (Symphony X). Et puis contrairement à parfois les vocalistes ici présent ne sont pas là pour faire un duo à la va vite sur un titre. Non ici ils sont présents, ils chantent tout au long de l' histoire. Et puis pas besoin de préciser que ça chante très bien.
D' autres musiciens tel que Joost van den Broek (After Forever), Mark Kelly (Marillion) et le guitariste Paul Gilbert sont venu prêter main forte au géniteur du projet.

Composé de 17 titres, "The sources" est un concept album partagé en 4 parties, en 4 'Chronicles'. L' ensemble faisant plus de 88 minutes, il a fallu 2 cd/vinyles pour 'caser' tous les titres.
C' est "The Day That the World Breaks Down" qui débute l' oeuvre et le moins que l' on puisse dire c' est que c' est plutôt grandiose comme entrée en la matière. Avec une durée supérieure à 12 minutes, c' est une des pièce maîtresse du 1er disque voir du double album. Vous pouvez d' ailleurs découvrir ce titre grace à la vidéo présente en bas de page.
Après une telle ouverture, il pourrait sembler difficile de placer des compos qui ne se retrouve pas dans l' ombre de la précédente et pourtant Lucassen relève le défi et cela haut la main. Difficile d' ailleurs de trouver dans ce concept album un mauvais titre. Certaines compos telle que "Sea of machines", "Everybody dies", "Run! Apocalypse! Run!", "The Dream Dissolves", "Into the Ocean" vous titillerons les tympans dés la 1ere écoute, mais les 17 pistes qui sont présentes sur "The source" sont indissociable les une des autres. Alors quand on appuie sur la touche 'play' on part pour 88 minutes de qualité, pour 88 minutes sans temps mort.

Bien sur l' omniprésence d' instruments classiques donne un cachet, créer des ambiance supplémentaire à ce concept album. Le fait que les violons, flûtes, cello se retrouve mélangés à des sons beaucoup plus moderne (synthétiseur, orgue Hammond ...) créer une véritable symbiose 'musicale'.

Comme écrit plus haut "The source" est ma 1ere expérience dans le monde de Ayreon mais quelle expérience !!!!
"The source" ce n' est pas seulement de la musique, non "The source" c' est avant tout une invitation au voyage, un aller direct dans le monde imaginé par  un compositeur hors pair. Chapeau bas Monsieur Lucassen !!
Pierrick - 27.04.2017
Musiciens: James LaBrie - chant / Tommy Karevik - chant / Tommy Rogers - chant / Simone Simons - chant / Nils K. Rue - chant / Tobias Sammet - chant / Hansi Kürsch - chant / Mike Mills - chant / Russell Allen - chant / Michael Eriksen - chant / Floor Jansen - chant / Will Shaw - chant / Zaher Zorgati - chant / Joost van den Broek - piano / Mark Kelly - claviers / Maaike Peterse - cello / Paul Gilbert - guitare / Guthrie Govan - guitare / Marcel Coenen - guitare / Ed Warby - batterie / Ben Mathot - violon / Jeroen Goossens - flûte / Arjen Anthony Lucassen - guitare, basse, mandoline, claviers
Producteur:
Arjen Lucassen
Label: Music Theories
Music Video:
The Day That The World Breaks Down