Autres chroniques

Wages of Sin - 2001

Doomsday Machine - 2005

War Eternal - 2014

As the stages burn - 2017

Will To Power - 2017

  Will To Power - 08.09.2017 - Album
 1. Set Flame To The Night
 2. The Race
 3. Blood In The Water
 4. The World Is Yours
 5. The Eagle Flies Alone
 6. Reason To Believe
 7. Murder Scene
 8. First Day In Hell
 9. Saturnine
 10. Dreams Of Retribution

11. My Shadow And I
12. A Fight I Must Win
Le voilà enfin le second album studio avec la très belle Alyssa. Après un bon album « War Eternal » et un très bon live « As The Stages Burn », il serait stupide de dire que notre schtroumphette ne s’est pas imposée. Au contraire, c’est elle qui est devenue la patronne sans aucun doute possible.
 
Comme à l’accoutumée la production de l’ensemble est très bonne, il n’y a rien a redire à ce sujet au contraire.
 
En fait à l’écoute de cet album, j’ai un sentiment mitigé. Mitigé parce que le groupe a sorti un album plus mou qu’à l’accoutumée. Certes les mélodies sont de très bonne qualité et recherchées. Mais les craintes que chacun avait pu avoir après la sortie de « War Eternal » se confirment. En ralentissant le tempo, en mettant plus de mélodies et ayant une orientation musicale plus power au détriment de leur excellente identité musicale death mélodique, le groupe perd de sa saveur. Ce « Will To Power » va continuer à diviser les fans, c’est certain.
 
Il y a quelques très bonnes surprises comme la toute première balade du groupe avec « Reason To Believe » bien réussie avec une très bonne alternance entre le chant clair (magnifique et émotionnel) et le chant death d’Alyssa. Ce morceau fera penser par moment aux plus anciens d’entre vous au « In Trance » des Scorps ou même plus surement de Doro.
On retrouvera par contre seulement le côté bien rentre dedans avec « The Race » qui joue dans le style qui a fait le renommée du groupe.
Les deux premiers singles du groupe, à savoir « The World Is Yours » et « The Eagles Flies Alone » sont des redites de ce que le groupe avait déjà écrit dans le passé en moins dynamique. Ils devraient bien passer l’épreuve de la scène à défaut d’être originaux. On sent que le groupe a cherché dans la facilité ou a peut être manqué d’inspiration ? Va savoir.
Le très néo classique baroque avec un arrière goût légèrement gothique « Dream Of Retribution » et son intro « Saturnine » sont par contre une très belle réussite. Tout est bien articulé, bien construit et très mélodiques. A noter un très beau duel de guitare.
Les autres morceaux sont malheureusement plus anecdotiques et n’apportent rien de particulier au groupe. Attention, c’est loin d’être mauvais, seulement on a l’impression que le groupe tourne en rond et se ramollit. On notera aussi que globalement, il y a moins de solis sur cette galette qu’à l’acoutumée, ce qui est fort dommage car c’était également un gros point fort du groupe dans la passé.
 
Ce « Will To Power » est donc un album en demi teinte. On est loin d’un « War Eternal » et encore plus d’un « Doomsday Machine » ou d’un « Wage Of Sins » qui étaient des baffes monumentales dès la première écoute. J’espère que le groupe va se ressaisir pour le prochain album et nous livrer un album plus death, ce qui en fin de compte est le style qui correspond le mieux au combo suédois.
Nikki - 10.09.2017
Musiciens: Alissa White-Gluz - chant / Michael Amott - guitare / Jeff Loomis - guitare / Sharlee D’Angelo - basse / Daniel Erlandsson - batterie
Producteur:
Michael Amott, Daniel Erlandsson
Label: Century Media Records
Music Video:
The World Is Yours - The Eagle Flies Alone