Autres chroniques

Wages of Sin - 2001

Doomsday Machine - 2005

War Eternal - 2014

As the stages burn - 2017

  Wages of Sin - 2001 - Album
 1. Enemy Within
 2. Burning Angel
 3. Heart Of Darkness
 4. Ravenous
 5. Savage Messiah
 6. Dead Bury Their Dead
 7. Web Of Lies
 8. The First Deadly Sin
 9. Behind The Smile
 10. Snow Bound
 11. Shadows And Dust

Bien que Johan Liiva a fait un travail remarquable au chant sur la galette précédente « Burning Bridges », il est remplacé par la tigresse Angela Gossow.
Ce 4eme album de la bande des frères Amott « Wage Of Sin » est donc un changement d’orientation musicale. On reste cependant dans le Death Metal mélodique à tendance heavy et est légèrement plus rentre dedans que les précédentes livraisons du groupe.
Que vaut Angela? C’est simple, elle peut rivaliser haut la main avec n’importe quel hurleur masculin.
 
Intro douce au piano puis riff façon bulldozer symphonique, « The Enemy Within » détruit tout sur son passage. Le chant hurlé d’Angela fait le reste.
 
« Burning Angel », le 2nd morceau, est dans la lignée de ce que Amott à l’habitude de livrer, à savoir un bon gros Death à la Carcass qui fait du bien où ça passe. A noter un excellent break avant le solo.
 
« Heart of Darkness » n’aurait pas dépareillé sur le « Heartwork » de Carcass. Ça cogne, c’est groovy, c’est du Death n’Roll !
 
« Ravenous » est la meilleure compo de l’album avec cette intro mythique à la guitare, ce jeu de batterie au charlet et son solo qui fait très mal. A écouter très très fort !
 
« Savage Messiah » est un peu en dessous des 4 premières tueries. C’est cependant une très bonne compo mid tempo.
 
« Dead Bury Their Dead » est puissamment addictif, gros riff qui tue, speederie intense, break avec accords « du diable » ça tartine, ça cogne, ça fait du bien ! Puissamment maléfique.
 
« Web of Lies » est un Death à la Carcass. Des questions ? C’est comment alors ? Ben ça tue:) !
 
« The First Deadly Sin » est la compo la plus faible de l’album. Elle reste cependant de bonne facture.
 
« Behind The Smile » est plus hardcore dans l’esprit et, ma foi, ça passe très bien.
 
« Snow Bound » est un instrumental très délicat et mélodique, pas vraiment indispensable mais bien construit.
 
« Shadows and Dust » est peut être la compo la plus mélodique de l’album et annonce la direction musicale de Arch Enemy pour les prochains albums à venir.
 
« Lament Of A Mortal Soul » bien que Death est plus priestien dans l’esprit et tartine bien.
 
A noter une édition limitée avec un 2eme CD avec John Liiva au chant comprenant de bonnes reprises avec notamment « Aces High » de la vierge de fer, « Scream of Anger » des suédois d’Europe et « Starbreaker » du prêtre de Judas.

Wage Of Sins reste à ce jour le meilleur album de Arch Enemy. C’est un classique du genre et tout metalhead qui se respecte doit avoir cet album dans sa discothèque.
Nikki - 28.06.2017
Musiciens: Angela Gossow - chant / Michael Amott - guitare / Christopher Amott - guitare / Sharlee D'angelo - basse / Daniel Erlandson - batterie
Producteur: Fredrik Nordström, Michael Amott
Label: Century Media
Music Video:
Ravenous