Autres chroniques

Pretties for you - 1969

Toronto Rock And Roll Revival - 1969

Easy Action - 1970

Love is to death - 1971

Killer - 1971

School's Out - 1972

Billion Dollar Babies - 1973

Muscle of Love - 1973

Welcome To My Nightmare - 1975

Alice Cooper Goes to Hell - 1976

Lace and Whiskey - 1977 

From the Inside - 1978

Flush the Fashion - 1980

Special force - 1981

Zipper catches Skin - 1982

Dada - 1982

Constrictor - 1986

Raise Your Fist and Yell - 1987

Trash - 1989

hey stoopid - 1991

Last Temptation - 1994


Classicks - 1995


Fistful of Alice - 1997

Brutal planet - 1999

Dragontown - 2001

The Eyes of Alice Cooper - 2003


Dirty Diamond - 2005

Paranormal - 28.07.2017

  Paranormal - 28.07.2017 - Album
 CD 1
 1. Paranormal (feat. Roger Glover)
 2. Dead Flies
 3. Fireball
 4. Paranoiac Personality
 5. Fallen In Love (feat. Billy Gibbons)
 6. Dynamite Road
 7. Private Public Breakdown
 8. Holy Water
 9. Rats
 10. The Sound of A
CD2
1. Genuine American Girl
2. You and All of Your Friends

3. No More Mr. Nice Guy (Live In Columbus)
4. Under My Wheels (Live In Columbus)
5. Billion Dollar Babies (Live In Columbus)
6. Feed My Frankenstein (Live In Columbus)
7. Only Women Bleed (Live In Columbus)
8. School’s Out (Live In Columbus)
La sortie d’un nouvel album d’une légende du Hard Rock (AC/DC, Deep Purple ou… Alice Cooper) est toujours un événement, quand bien même on sait que celui-ci n’égalera pas les glorieuses oeuvres du passé et n’apportera sans doute pas grand chose à la discographie fournie de son auteur. Malgré tout il y a toujours la question de savoir si celui-ci sera plaisant ou décevant (et malgré tout le secret espoir de tomber sur une bombe). Dans le cas d’Alice Cooper, le dernier album remonte déjà à six ans. Dans ma tête j’aurais pensé moins. Peut-être parce que j’ai l’impression que ses derniers albums, tout en étant fort agréables à l’écoute, sont un peu interchangeables. Autant le dire tout de suite pour ceux qui ne voudraient pas aller plus, c’est également le cas de Paranormal. Un album assez sympa, qui fera plaisir aux fans, mais qui n’est pas particulièrement marquant.

C’est le titre éponyme qui ouvre l’album. A dire vrai, celui-ci est assez banal et un peu mou. Sa seule particularité est que Roger Glover est invité dessus… mais ça ne s’entend pas (cela dit même chez Deep Purple la basse de Glover est rarement audible). Chose qui m’a frappé (et qui était également le cas dans Welcome 2 My Nightmare), la voix d’Alice semble trafiquée, probablement par Autotune. Et je dois dire que ça me fait un peu grincer des dents cet aspect lisse et artificiel qui n’a pas sa place ici. Quelle faute de goût ! Heureusement le titre suivant « Dead Flies » est autrement plus enthousiasmant avec un parfum très 70’s - qui n’est pas sans rappeler les grandes heures de Robin Trower - et surtout bien plus de mordant. « Fireball », tout en n’étant pas particulière marquant reste malgré tout un morceau Hard Rock festif plutôt bien foutu. Mais la perle de l’album, c’est le titre suivant, « Paranoiac Personality » qui est ce que le Coop’ a sorti de mieux depuis… bien longtemps ! Titre entraînant sans être passe partout, choeurs et arrangements intéressants, là pour le coup on se sent revenu aux grandes heures de la collaboration Bob Ezrin/Alice Cooper.

Difficile de suivre à un tel titre. Le très sympathique « Fallen In Love » avec un riff rappelant quelque peu « School’s  Out » rempli honorablement son travail. Avec en plus une participation de Billy Gibbons qui s’entend, elle. « Dynamite Road » commence avec un riff du plus bel effet pour continuer sur une chanson presque parlée à nouveau plutôt sympathique. « Private Public Breakdown » est assez anecdotique malgré un petit côté Kiss (mais pas le Kiss des grands jours). En revanche « Holy Water » est un nouvel hommage au Broadway des Musicals comme avait pu l’être « Somme Folks » en son temps. Si ni « Rats » ni « The Sound Of A » ne sont particulièrement marquantes, on écoutera avec plaisir « Genuine Americain Girl », véritable hommage à la Pop américaine des 60’s comme l’écrivait le duo Carol King/Gerry Goffin. De plus, comme ça a avait été le cas sur Welcome 2 My Nightmare, le titre est l’occasion des retrouvailles des survivants du groupe Alice Cooper. Les retrouvailles se poursuivent sur « You And All Of Your Friends », hommage cette fois au genre de musique que le groupe jouait dans les années 70 mais aussi un petit côté Who malheureusement gâché par une voix d’Alice Cooper à nouveau trop Autotunnée…

Au final, comme je le disais au début, c’est un album fort agréable que ce nouvel Alice Cooper. Dans la durée, il ne marquera probablement pas plus les esprits que le tout aussi agréable Welcome 2 My Nightmare, mais il a l’avantage de faire passer un bon moment et ça, ce n’est déjà pas rien.
The Wicker Man - 31.07.2017
Musiciens:Alice Cooper - chant / Tommy Henriksen - guitare / Tommy Denander - guitare / Jimmie Lee Sloas - basse / Larry Mullen - batterie / Ryan Roxie - guitare / Nita Strauss - guitare /  Glen Sobel - batterie / Dennis Dunaway - basse /  Neal Smith - batterie / Michael Bruce - guitare / Bob Ezrin - orgue / Billy Gibbons - guitare / Chuck Garric - basse / Steve Hunter - guitare / Roger Glover - basse
Producteur: Bob Ezrin, Tommy Henriksen, Tommy Denander
Label: ear Music
Music Video:

Donner votre avis concernant cet album en cliquant ICI